JDR par forum dans un vieux manoir écossais. Bienvenue à Räven Castle, le Manoir aux Corbeaux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [chapi chapo, chabado...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: [chapi chapo, chabado...]   Mer 16 Mai - 19:44

La Mort venait d'arriver au troisième étage. Là, plusieurs choix s'offrait. Sans hésitation apparente, elle ouvrit une porte.

Devant elle s'étendait une salle octogonale, illuminée par des bougies et décorée de lourds rideau de velours. Souriante, la faucheuse entra dans les appartement du Chapelier, sans oublier de refermer la porte derrière elle. Elee ouvrit la porte qui lui faisait face, tombant sur une autre salle, toutes aussi flanbloyante que l'autre. Cette fois ci, de souptueuse consoles d'acajou soutenaient de delicats vases rempli de merveilleuses roses rouges sang. Mûe par une inspiration soudain, la Camade tendit un petite menotte et en prit une, brisant la tige hérrissée d'épines pour se la glisser à la boutonnière.

D'un pas dansant, elle alla ouvrir une autre porte. Là, un magnifique meuible d'acajou occupait une bonne partie de l'espace. Curieuse, la Mort ouvrit les portes ouvragée, découvrant la penderie du maître des lieux. Dédaignat les vétements -très beau mais trop grands- elle s'interressa plutôt au chapeaux. Il semblait y en avoir des centaines, tendis que l'étrange armoire s'étendait au fur et à mesure qu'elle les comptait. Finalement, elle saisit un haut de forme noir, juste piqué d'un oeillet rouge, et le posa sur se chevelure blanche, d'abord d'oit puis légèrement penché, s'observant en souriant dans l'une des immenses glaces de la pièces.

Soudain, s'adressant un large sourire, elle fit disparaitre presque tout son corps, ne laissant flotter dans les air que ses deux yeux et son sourire, sous le chapeau tenant là par un quelconque miracle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Mer 16 Mai - 19:59

-hum...

Une toux discrète troubla le silence feutré.

Chapelier fit quelques pas sur le tapis d'Orient (rouge), effleurant d'une main chagrinée la tige de la rose brisée. Quelques gouttes de sang y perlaient.
Il soupira, faisant voleter les quelques mèches qui lui tombaient devnat le visage.
Savait-il ce que représentaient ces roses pour lui? Non... certainement pas... Encore un idiot qui s'était introduit là sans savoir ce qu'il encourait...

Quoique.

Il observa le sourire et le regard fou qui flottaient tous son chapeau (SON chapeau, son chapeau à oeillet, quelle offense!), puis eut un éclat de rire.

-Et bien, je comprend tout maintenant! Tu sais que tous les spectres du château font des siennes à cause de toi? Tu sèmes une pagaille monstre parmi eux on dirait. Je crois que certains sont quelque peu.... Chagrinés de te revoir ici.

Il parcourut les bouquets de roses d'une main tendre, et elle semblèrent dresser leurs corolles pourpres, carmin, écarlates vers lui.
La tige brisée saignait toujours.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Mer 16 Mai - 20:12

Le sourire ne se troubla pas en entendant (comment d'ailleurs?) la toux et les paroles du Chapelier. De toutes façons, elle faisait ce qu'elle, voulant, et puis c'est tout. Bon... Elle voulait bien faire quelques concessions...

Surtout qu'il avait l'air éminement sympathique, le maître des lieux. Le sourire et le regard pivotèrent et se raprochèrent du Chapelier, entrainant le chapeau, toujours piqué d'un oeillet rouge. Arrivé à côté de lui, un pop discret signa la réapparition du corps de lutin, tandis que le chapeau glissait un peu, légèrement de guingois sur les cheveux ébourriffés. La faucheuse observa d'un air dubitatif le sans qui perlait de la tige, un sourcil levé.


"Héhé... ça ne leur fait pas de mal de se faire un peu secouer les puces. Tu as un bien beau manoir Chapelier. Et de bien beaux chapeaux aussi."

La Mort était obligée de lever la tête pour s'adresser à son interlocuteur, mais cela ne semblait pas la gêner le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Mer 16 Mai - 20:33

Le Chapelier ne put retenir un sourire en coin devant le môme avec son chapeau de ginguois sur sa petite tête.

-N'est-ce pas... je suppose que tu comptes tous les essayer.. Je me trompes?

Il redressa le précieux couvre-chef sur les cheveux de la Mort.
N'était pas aussi fou que le laissait croire son nom, le Chapelier savait qu'il était quelque peu malvenu, même pour un être de nature indéterminée comme lui, de contrarier la Faucheuse. Ne serait-ce que parce qu'elle avait sur la tête un de ses chapeaux favoris.

Il se laissa tomber dans un fauteuil prés de la profonde fenêtre en ogive d'où coulait un peu de jour gris.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Mer 16 Mai - 20:48

La Mort laissa echapper un rire fluté lorsque le Chapelier redressa le haute de forme qui ornait sa petite tête. Sans doute son apparence était elle terriblement comique. Et un peu attendrissante aussi. Enfin, c'était le but.

Sauf qu'elle n'arrivait pas à se detacher de son yeux rouge, alors sans doute le côté mignon s'en ressentait un peu. Tranquillement, elle ôta le chapeau de sa tête et le tint devant elle, rectifiant l'angle de l'oeuillet et chassant un miniscule grain de poussière qui ternissait le lustré de la chose. Faisant mine de réfléchir, elle se tourna vers la penderie:


"Oh, je ne sais pas... C'est qu'il y en a beaucoup... et puis j'ai une toute petite tête. Enfin, en ce moment"

Et cela ne risquait pas de changer, cette apparence était définitivement l'une de ses préférée. Avec précaution, par respect pour le Chapelier, elle reposa le haute de forme, pour mieux s'enparer d'un étrange chapeau pointu à deux pointes. Le posant bien droit sur sa tête, si bien qu'il lui tomba jusqu'au oreilles, la Morte se retourna vers le maître des lieu, repoussant le bord du chapeau qui lui cachait la vue.

Elle s'assit aussi, en tailleur, flottant de manière à être au même niveau que lui. Les appartements étaient énonament calme, comparé au chuchotements et au cavalcades des autres étages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Jeu 17 Mai - 11:39

Un long moment de silence coula entre eux, épais comme un flot de caramel.
Et puis le Chapelier eut un autre de ses sourires en coin qui pouvaient signifier n'importe quoi.


-C'est vrai que tu as choisi une apparence assez inhabituelle.. Au moins c'est original.

Il y eut un autre moment de silence durant lequel il resta pensif, son regard verdoyant perdu dans le paysage qui s'étendait derrière les petits carreaux verdâtres de sa fenêtre. Les prochains jours allaient être trés, trés intéressants... Avec une pareille invitée entre ses murs, sans nul doute que les autres locataires du Manoir allaient être remués. Sans compter que sa présence mettait les fantômes dans tous leurs états, et jamais ils ne s'étaient autant manifestés.
De mieux en mieux. Les nutis allaient être agitées...

-Et si tu me disais ce qui t'amènes ici? Des vacances? A moins que tu ne prennes ta retraite...

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Jeu 17 Mai - 17:25

La Mort n'était nulement gênée par le silence, son regard soutillant de ci, de là, fixant un rideau, le Chapelier, une rose, le Chapelier, une bougie, le Chapelier... Dans l'ensemble c'était surtout lui qu'elle regardait.

Par contre , il arrivait régulièrement que son oeil rouge soit attirer par une ombre à l'exterieur, et la suivait atentivement, pendant que le regard bleu observait paisiblement le Chapelier. Un autre rire tout assi flûté que le précedent agita la Faucheuse lorsque le mître des lieux parla de retraite. Le jour ou elle prendrait sa retraite, c'est quand le monde sera revenu au Vide primordial! D'ici là, elle travaillait tout les jours, et elle n'avait ni vraiment de vacances ni vraiment de férié. Rajustant le chapeau que son éxcès de gaïtée avait dangereusement fait pencher, la Camade se penchant un avant, agitant son index en souriant.


"La retraite, c'est pas encore pour moi! Par contre, on peux dire que ce sont des vacances... Dans un certain sens."

Elle gratifia le Chapelier d'un sourire malicieux, parfaitement consciente qu'elle était sans doute la seule à pouvoir le lutiner sans risquer des représailles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Jeu 17 Mai - 19:42

-Oui évidemment, murmura le Chapelier, songeur.

Il posa son menton au creux de sa longue main et sourit.


-Bienvenue en mon humble demeure, dans ce cas. J'ose espérer que ces lieux sont à ta convenance.

*Et repose ce chapeau!*

Il porta la tige de la rose brisée à sa bouche, et quelques dernières gouttes pourpres coulèrent sur ses lèvres. Comme vidée, la tige se flétrit et se déssécha, puis partit en cendres entre ses doigts. Presque aussitôt la rose piquée dans la boutonnière de la Mort se fana et s'évanouit dans une sorte de soupir quasi inaudible, mais qui fit frissonner les bouquets qui garnissaient chaque vase dans chaque pièce des appartements.
Le Chapelier soupira, un vague sourire aux lèvres, comme s'il se remémorait quelque souvenir heureux.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Jeu 17 Mai - 19:56

La Mort sourit gentillement au Chapelier, ses petites menottes posées sur ses genoux, flottant toujours au dessus du sol.

"Ce que j'ai vu pour le moment me plais beaucoup"

La tête légèrement penchée sur le côté, l'air vaguement étonnée, elle observa l'étrange manège du Chapelier, constatant avec chagrin que la rose qu'elle s'était appropriée vanait de disparaitre. Autour de l'appartement, les murmures s'intensifièrent, comme en écho à cette contrariété. La faucheuse ôta le chapeau de sa tête, songeant un instant à le faire disparaitre de la même manière.

Nooon... Ce serai petit et mesquin tout de même... Elle flotta jusqu'a la penderie et le posa sur son support. Tourna le dos au Chapelier, commme si elle boudait, Ses petites mains restèrent en suspens au dessus des précieux chapeaux, comme si elle hésitait à prendre encore l'un d'entre eux. En fait... Ce serai vraiment, mais alors vraiment méchant de faire ce à quoi la Faucheuse pensait... Et puis, elle n'était qu'une invitée ici...

Un peu de bonne éducation que diable! Renonçant à se saisir d'un couvre-chef, la mort préféra s'en faire apparaitre un sur le somment du crâne, sous la forme d'un haute de forme plein de marque de pli, comme s'il avait été écrabouillé sous un rocher pendant plusieurs jours. Le haut du chapeau était ouvert et une fleur en sortait, sur une tige légèrement courbée vers l'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
l'Esprit des Lieux
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 46
Race : ??
Pouvoirs : Partout
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Sam 26 Mai - 12:55

Le Chapelier eut un sourire flatté et ressentit une vague bouffée de soulagement.
Heureusement qu'il lui plaisait, son château. Sinon il n'osait pas imaginer quelle aurait été sa réaction... Au mieux elle serait partie et au pire....

Il étouffa un rire moqueur en voyant surgir le singulier chapeau de la Mort. En tout cas, pendant ce temps, elle laissait les siens en paix.


-Et bien ma foi je suis heureux que ça te plaise. Et puis tu risques de retrouver du travail, par ici.

Un murmure parcourut les salles silencieuses. Comme une respiration. Un froissement de plumes.
Le cri d'un corbeau, le murmure du vent entre les tuiles du toit, la vie qui courait dans les nervures de bois de l'antique demeure.

Le Manoir vivait.

Un oiseau noir se percha à la fenêtre, et resta là comme pour veiller sur le domaine qui s'étendait en contrebas, loin en dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Sam 26 Mai - 23:12

La Mort eut un sourire affectueux, observant le Chapelier avec un éclat étrange dans les yeux. Ils aurait du temps pour discuter... Elle s'arangerait pour cela. Soudain, la faucheuse inclina la tête, comme si elle comprenait le murmure qui se répandait dans les vastes salles. Ce n'était pas le cas, simplement elle percevait parfaitement certaines syllabes depuis longtemps oubliées du monde. L'Ancien langage était bel et bien mort, et il n'était plus qu'une poignée à savoir le vrai nom des choses.

Cela valait mieux d'ailleurs, car le pouvoir vient du Verbe, cela au moins était universel. La plupart des anciennes civilisations avait été de tradition orales, et c'était un plaisir de discuter avec leurs prêtres ou chamans. Désormais... Les hommes étaient devenu si matérialistes! Et les autres... Bah, pour ce qu'ils changeaient... Avec un temps de retard, la Camade répondit au Chapelier.


"Du travail... Avec tout ceux qui sont réuni ici, cela risque d'être très interressant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Dim 27 Mai - 14:49

-Mais c'est le but, s'exclama le Chapelier en riant.

Il se redressa, un grand sourire fendant son visage de part en part comme s'il avait avalé une banane de travers.


-Il y a tellement longtemps que des humains -j'entend des mortels de l'extérieur- n'ont pas posé le pied ici... J'ai envie de m'amuser, moi aussi. Et aussi redonner un peu de sang neuf aux fantômes du château. J'ai constaté que certains d'entre eux ont une fâcheuse tendance à se diluer à la longue.

Le jeune lord sembla compter quelque chose sur ses longs doigts.
Plus d'une demi-douzaine de spectres s'étaient déjà plus ou moins définitivement évanouis dans la nature, dissous dans la terre, les eaux ou le vent.

Son sourire s'évanouit et il prit un air soucieux.


-Et j'ai cru remarquer que depuis quelques temps... Même les anges et les démons voient leur essence partir en sucette de la même façon. Le problème vient que trop peu d'humains croient en eux. Je n'ai pas remis les pieds dans le monde extérieur depuis belle lurette mais je sais que l'humanité a préféré remettre sa foi en leurs nouveaux dieux Profit et Technologie.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Dim 27 Mai - 22:58

La Mort se contenta d'un grand sourire. Le Chapelier voulait repeupler son chateau, quoi de plus normal? Et si elle pouvait apporter la moindre contribution... Ce serai avec joie! Un endroit sympathique ou les humains recevraient un bonne dose d'irrationel dans la figure. Bien sûr que les fantômes se diluaient, les anges, les démons! Les vampires s'affaiblissaient, aucun comte n'avait remplacer le grand Dracula, les loup-garou finiraient sans doute par suivre la même pente...

Les humains ne croyaient plus en rien, et il n'y avaient que peu d'entre eux qui survivraient à cela... Très peu. Assombrie, la Camade répondit avec fatalisme et amertume:


"Les humains ne croient plus en rien... Les Dryades sont aussi figées que leurs arbres, les Ondines se sont tues, les Nains ont refermé leur montagne! Le Comte Dracula à disparu, même s'il m'échappe encore... Les plus grands d'entre nous serons les seuls survivants Chapelier. A moins qu'une catastrophe sans précédent pousse ces imbéciles à se rappeler que nous existons... Je crains que ton chateau ne devienne bientôt le derniers bastion des peuples moribons... Jusqu'a ce que même lui se dissolve dans les brumes du temps... Mais cela, nul ne peux en être sûr, même pas moi."

La Mort savait quand elle devait venir chercher quelqu'un, mais elle ne pouvait le décider... C'était le sacro-saint libre-arbitre qui décidait pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Lun 28 Mai - 11:53

Le Chapelier abattit son poing serré sur l'accoudoir de son fauteuil, qui rendit un grincement furieux de bois malmené. Malgré ses allures de donzelle délicate, lorsque la colère le prenait, mieux valait ne pas se trouver sur sa route.

-Si ces gâteux de Grands Patrons n'avaient pas laissé aux humains les rênes du monde... Pourquoi les peuples souverains ont soudain cessé de mériter le pouvoir?

Le noeud du problème était là.
Précisément.
Toutes ces intrigues, ces mises en scène, cette étrange lubie d'inviter des humains, ne provenait que d'une seule chose: une haine profonde, viscérale et quasi obsessionnelle des humains.
De nature aussi indéfinie que les Grands Patrons de ce monde, le Chapelier avait traversé les millénaires avec fermement implantée dans le coeur cette petite pousse noire et rampante, comme un liseron diabolique qui s'était vue connaître une croissance exponentielle, nourrie par tout ce qu'il avait vu des erreures et des égarement propres à l'humanité.

C'était la jalousie haineuse de l'aîné qui se voit retirer ses privilèges au profit d'un cadet maladroit et sans mérite.

Un long frisson le parcourut lorsque la Mort évoqua la possibilité de sa propre disparition, et de celle de son cher Manoir. Et ça, par-dessus tout, il le refusait.

Le Chapelier reporta son regard incertain vers le domaine qui s'étendait à perte de vue derrière la fenêtre. Le corbeau s'envola dans une rafale, et le long cri qu'il poussa sembla se répercuter à l'infini dans les membrures de bois du manoir.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Lun 28 Mai - 16:56

La Mort eut un sourire carnassier, son petit minois de lutin prenant des allures de masque cruel. Les Grands Patrons, parlons en! il y avait bien des choses à dire à leur sujet... Les Primordiaux hein? La bonne blague! Pour ce qu'il intervenait desormais... Où étaient ils lorsques les humains ont brisé l'équilibre? Où étaient ils lorsqu'il sont retombé, bien plus bas qu'ils ne l'avaient jamais été? Là était la question. Peut-être que le barbu n'avait pas totalement tord, dans un certain sort... Personne n'avait tenter de l'arrêter, de stopper cette nouvelle religion... Cela voulait tout dire.

Il n'y avait plus rien de mignon dans son apparence, elle se tenait debout, aussi grande que le Chapelier, le dominant car il était toujours assit dans son fauteuil, un sourire cynique sur son visage marqué par la mort, un visage émacié au regard brûlant.


"Parlons en des Grands Patrons! Ils ont oublié le monde! Ils s'endorment, loin de cette terre! Ils n'interviennent plus! Ils laissent ce parvenu occuper leur place!"

La Faucheuse s'affaisa soudain, reprenant son apparence délicate, les épaules un peu courbées, plus calme désormais.

"Non... J'ai bien peur que nous ne devions compter que sur nous-même à présent... Nous avons survécu une fois, il faudra renouveller ce miracle... Malgré ce qu'ils nous font subir..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Lun 28 Mai - 18:47

Un effrayant sourire carnassier se peignit sur le visage du Chapelier.

-Nous survivrons. Quoi qu'il se passe. Nous reviendrons, nous serons toujours là. Dans les marges, les recoins d'ombre, leurs rêves et leurs cauchemars.

Il fit une pause.

-Surtout leurs cauchemars.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Mar 29 Mai - 18:36

La Mort fixa le sourire du Chapelier, sereine. Bien sûr, eux survivraient... Mais les autres? Un petits nombre sans doute... Les hommes prendrons le dessus, c'est ce qui était écrit... Mais ils ne disparaitrait jamais complêtement, elle pare qu'elle était immuable, lui parce qu'il incarnait une bonne part de l'inconscient collectif, mais cela ne sera pas un vie normale, il le savait tout les deux.

"Un Cycle s'achève Chapelier... S'ils retombent, alors tous survivront, encore une fois. Sinon... Seuls les plus forts tiendrons. Toi, moi... Parce que nous sommes, quelques part, universels."

Les cachemars, c'était cela la clef. Si l'on te craint, c'est que l'on croit, un peu, en toi. Tant qu'il peuplerons l'inconscient des humains, ils ne disparaitrons pas. Pas tout à fait. Ce phénomène de dillution était tout de même préoccupant. Pensivement, la Faucheuse s'accouda à le fenêtre, laissant son regard divaguer dans la brume. Non long de là, un veillard redait l'âme sous sa faux, après quatre-vingt ans de vie. Il mourrait entouré de sa famille, c'était devenu si rare... La Camade lui accorda un visage apaisé avant de se retirer, enportant l'âme avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Dim 10 Juin - 20:23

-Encore heureux, grogna le Chapelier en lançant un regard maussade à son domaine, au-delà des petits carreaux de la fenêtre.

Rien que l'idée de finir entre les pattes de la Faucheuse lui collait la nausée. Lui qui l'avait toujours côtoyée, parfois narguée, et avait envoyé des dizaines de mortels sous sa faux ne supportait même pas l'idée de voir un jour sa propre existence prendre fin.
De toute manière n'étant pas vivant, il ne pouvait pas mourir...
Du moins pas tant que ces êtres à durabilité limitée croiraient en lui et son cortège de chimères.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Lun 11 Juin - 19:14

La Mort retint un rire las. Le Chapelier et ses semblable étaient tellement imprévisible, tellement distrayant... Ce serait tellement dommage d'avoir à les emporter... Elle se serait si seule, immuable au milieu des humains grouillants... Non, il ne valait mieux ne pas y penser, il valait mieux se concentrer sur autre chose, pas sur un futur hypothétique. Comment avait elle dit déjà? Ah oui, "il y a toujours plusieurs voies possibles" Bien sûr... Ils avaient frôlés l'anéantissement, le destin lui-même souffrait...

Il faudrait une grande mobilisation, un événement sans précédent, le retour des fêtes primitives, la Samain, la fête de Lugh... Walpugis surtout!... Mais les fantômes sunt de plus en plus frileux pour ce genre de choses... La Faucheuse secoua imperceptiblement la tête. Une idée lui vint.


"Combien de tes chimères t'ont suivi? Les Fantômes du chateau sont ils encore actifs?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Mer 13 Juin - 15:04

-Depuis ton arrivée, beaucoup sont sortis de leur sieste mais je pense qu'on peut en dénicher une bonne centaine sufisamment virulents pour revenir titiller les orteils de ces frileux de mortels, répondit le Chapelier pensif.

Il compta à nouveau sur ses doigts, les yeux dans le vague.

-Et puis il n'y a pas que les fantômes, ici... murmura-il plus pour lui même que pour celui qui lui faisait face.

A ces mots, le château tout entier sembla frémir, un long frisson parcourant ses veines de bois, propageant d'inquiétants échos dans la pénombre des salles.
Non, il y n'y avait pas que des fantômes, entre les murs du manoir. Des souvenirs. Des êtres biens réels, d'autres qui l'étaient beaucoup moins...
Tout un bestiaire des songes et des ombres avait élu domicile ici.

De quoi flanquer la frousse à l'humanité toute entière...

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Mer 13 Juin - 17:00

La Mort sourit, fermant à demi les yeux. Bien sûr.... Son yeux bleu entièrement clos, l'autre s'exorbita, roulant dans son orbite à une vitesse folle, tandis que la Faucheuse repérait les meneurs des fantômes. Un bref instant, il lui sembla sentir à la limite de sa conscience, une aura familière... Ma non. Il se cachait encore. Son retour serai tellement profitable pourtant... L'oeil de la Camade s'immobilisa, et elle réovrit doucement l'autre. Elle n'avait eu nulle crainte d'effrayer son interlocuteur, il en avait vu d'autre... Une autre de ses apparences par exemple.

L'esprit de la Mort fut provisoirement happé par une histoire... Dans un village avoisinant... Un coeur qui battait trop vite... Un enfant... Ils le pourchassait avec des fourches... Il monte sur le toît de la grange... La Mort lui apparu sous la forme d'une jeune femme vétue de gris, qui lui souriait, ao bord du vide. Le petit corps fit un bruit mat en touchant le sol. L'ensprit du garçon resta à côté de son envellope... Bientôt, il rejoindrait peut-être le château... Peu-être.


"Je leur parlerai"

Fit elle soudain, souriait avec cruauté. Les villages avoisinants n'avaient qu'a bien se tenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Ven 15 Juin - 12:54

Un sourire du même seau étira les lèvres fines du Chapelier et une étincelle bizarre dansa dans ses yeux verts.

-Toi, tu as une idée derrière la tête...

Une série de craquements et de grincements se propagea au-dessus d'eux, sans doute sous les combles.

-Ils te suivront, je n'en doute pas un instant. Certains par peur, d'autres par simple plaisir de nuir.

Il eut un instant de réflexion tandis que le remue-ménage s'apaisait.

-Et même les autres, je pense. Ils sont un peu fâchés que je les ai tiré de leur sieste mais comme ils sont mal embouchés au possible, dés qu'il s'agit de flanquer la frousse aux mortels ils sont partants.

La venue de la Mort était profitable à son projet, finalement. Sa seule présence avait suffit à mettre les spectres dans tous leurs états.
ça venait. Et ça marcherait.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Ven 15 Juin - 18:57

Le sourire de la Mort devint malicieux. Faussement gênée, elle se gratta la nuque avec affectation.

"Moi? Peut-être bien..."

Une bande de joyeux lurons fit craquer les poutres au dessus d'eux. Encore des recrues... Peut-être pourrait elle les mener vers des lieux plus interressants que les villages alentours... Pour la Samain par exemple. Histoire qu'elle retrouve sa véritable importance. Tous étaient les bienvenus. Spectres, Esprit, Démons, Songe, Cauchemars... Elle les attendait, et les acceuillerait à bras ouverts. Sinon... Elle irait les chercher par la peau du cou. Ou par n'importe quel endroit attrapable.

Visiblement, La Camade et le Chapelier était sur la même longueur d'onde sur ce coup là. C'était tellement agréable de savoir que les humains craignaient sa présence...

La Faucheuse laissa son regard errer à l'exterieur, repérant dans les immenses jardins quelques ombres, qui frissonnèrent sous ce regard. Avec un sourire (presque) sincère, elle se retourna vers le Chapelier.


"Tu pourrais nous accompagner non? Pour la Samain... Ou 'Halloween' comme ils l'appelle désormais..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Ven 15 Juin - 20:38

Cela faisait si longtemps que le Chapelier n'était pas sorti de son manoir... Des lustres.
Au moins.


-Rappellons-nous aux bons souvenirs de ces braves mortels... Apprenons-leur à craindre à nouveau la nuit de Samain!

Il se redressa, une flamme démente dansant dans son regard verdoyant. Son chapeau oscilla sur ses cheveux roux, et les ombres dans la pièce parurent soudain plus épaisses et plus nombreuses, murmurantes comme si elles avaient prit vie.

Tout irait mieux désormais... De noirs lendemains s'ouvraient à eux. Des lendemains peuplés de cauchemars plus vrais de jamais...
La peur, c'était là le secret; le Chapelier ne pouvait pas éliminer l'espère humaine, mais il pouvait au moins lui rendre la vie impossible, peuplant chaque recoin de ses ombres et de ses chimères, faire que plus aucun mortel ne craigne plus la nuit.
ça revenait.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
La Mort
Hôte
avatar

Nombre de messages : 87
Race : ??
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   Sam 16 Juin - 16:40

La Mort sourit. Le Chapelier haiisait si cordialement les humains, il ne raterait pas une occasion pareille de les traumatiser pour un moment. Cela les calmeraient un peu, ils devenaient arrogants... Ils se permettaient même de la repousser, elle! Non, cela ne pouvait plus durer. La Faucheuse tendit la main, la plongeant au coeurs des épaisses ombres qui s'étaient amassées autour d'eux. Une alégeance, ou quelque chose d'approchant, cette soudaine réunion sous l'impulsion du chapelier.

Les Spectres et les fantômes alentour retenaient leurs râles... Ils lui étaient affiliés, tout de même... L'adorable lutin laissait echapper un rire de hyène devant la curée qui s'annonçait. Les Spectres et les fantômes agitèrent les chaines, firent cliqueter les dents, provoquant un raffût étouffé et glaçant.

Une épaisse brume s'accumulait dans le parc, éteignant le moindre bruit, étouffant tout signe de vie... L'oeil rouge de la Mort se retourna complètement, ne laissant qu'un orbite noir face au Chapelier. Le portail grinça, et le brouillard partit à l'assaut du village tout proche. L'attente serai si longue... La Faucheuse se lécha les lèvre avec un sourire dément.


"Dommage que le Temps soit immuable... Il me tarde d'y être!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [chapi chapo, chabado...]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[chapi chapo, chabado...]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CHAPI/CHAPO 2 SHIH TZU MALES TROP MIMIS FOURRIERE 62
» Myrlande Manigat chapo ba, nou pap janm bliye ou!!!!
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» Samuel Pierre devient Membre de l'Ordre du Canada. Chapo ba, konpatriôt
» Le Sphinx se lève à Cité Solèy. Chapo Ba pou BoBy Duval

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Manoir Aux Corbeaux :: Partie JDR :: le Château :: Troisième Etage :: les Appartements du Chapelier-
Sauter vers: