JDR par forum dans un vieux manoir écossais. Bienvenue à Räven Castle, le Manoir aux Corbeaux
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Seul dans le Salon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante

avatar

Nombre de messages : 6
Race : Vampire
Métier : Chef de Clan
Pouvoirs : Télépathie, Foudre
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Seul dans le Salon   Sam 16 Juin - 17:18

Le salon de la Rose Noir... Cette pièce était sombre, éclairée par quelques bougies posées si où la, sur de vieilles commodes ancienness du XVI ème, ou la table basse de pierre granite, qui portait quelques runes étranges. Il y avait aussi dans la belle cheminée, le seul élément de la pièce qui n'était pas sombre, étant d'un blanc plus nacre encore que les perle, un feu qui dormait, mais que ne demandait qu'à être stimulé. Sur l'un des trois sofas de la pièce, un jeune homme était assis. Le sofa de cuir noir jurait parfaitement avec l'ambiance peu chaleureuse de la pièce. Car mis à part la cheminée nacrée, et les quelques objets étranges et dont l'aspect ressemblait à du sang séché, le reste de la pièce était noir. Plus obscure encore que la nuit, la pièce semblaitpourtant recevoir de l'homme sur le sofa plus de lumière encore et de chaleur que les flammes des bougies et de la cheminée.
L'homme était très beau. Ses cheveux blancs comme les neiges éternelles, chose étrange chez les Vampires, lui tombait avec grace sur les épaules. Ils étaient soigneusement peignés, et semblaient très soyeux. Les magnifiques émeraudes qui lui servaient d'yeux étaient posés sur une statuette d'une étrange pierre noire, représentant une femme à moitié dénudée, et dont la robe laissait apparaitre le sein gauche. Les proportions de la statues étaient gracieuses, tout en étant généreuse, sans toutefois être exessive. En fait, le Vampire la trouvait parfaite, et pour cause. C'était la seule femme qu'il eut aimée, Aiëla, une jeune vampire tuée par les Lycans lors d'une mission. Cela c'était passé plus de soixante ans auparavant et pourtant, les souvenir étaient frais dans la tête du Vampire.
C'était une nuit orageuse, en hiver. Les Vampires avaient décidé de descendre les Souterrains de la ville où il vivait à l'époque... Moscou. Ils étaient parti à vingt quatres, et seul trois d'entre eux sont revenus à la surface, Dante, Requiem, son meilleur ami et bras droit, et Abelia, l'épouse de Requiem. Certes, Dante avait pu venir à bout du Boss des Lycans, Anarius, et de la plupart des siens. Mais quel cher tribu... D'ailleurs, le Prince des Vampires en gardait la trace sur le torse. Mais surtout... il avait perdu son aimée.
Alors que le jeune homme reposait la magnifique statuette sur la table, remontant à la surface des souvenirs, quelqu'un se tenait dans l'encadrement de la porte du Salon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://un-monde-pas-gai.blogspot.com/
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Seul dans le Salon   Sam 16 Juin - 17:46

Le Chapelier ne bougea pas d'un cheveux lorsque le regard du vampire se posa sur lui.
Il eut une pâle esquisse de sourire en voyant la statuette, et porta la main à son chapeau en guise de salut.


-Tu ne pourras donc jamais te résigner à oublier, n'est-ce-pas?

Sa voix était d'une douceur inhabitelle, mais l'éclat de son regard verdoyant derrière les mèches en bataille restait froid.

Il fit quelque pas dans la pièce et passa pensivement une main fine et déliée sur la pierre blanche de la cheminée, qui sembla soudain grise comparée à la teinte blafarde de la peau du maître des lieux.


-Aprés tout ce temps, pourtant... je pensais que c'était pour toi du passé...

Toujours cette même douceur insidieuse dans la voix, ses mots voletaient comme des papillons empoisonnés dans l'ombre feutrée de la pièce.
Et ses yeux restaient froids. Froids comme son coeur et la pierre, glacé d'incompréhension devant l'étrangeté de ce qu'il sentait s'agiter dans le coeur défunt du vampire.

Il se retourna d'un geste gracieux et contempla le chef de clan d'un regard amusé, un petit sourire étirant ses lèvres fines. Et il resta ainsi un moment à le dévisager, avec toujours cet étrange rictus qui pouvait signifier n'importe quoi.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
Dante

avatar

Nombre de messages : 6
Race : Vampire
Métier : Chef de Clan
Pouvoirs : Télépathie, Foudre
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Seul dans le Salon   Dim 17 Juin - 20:55

Dante n'avait pas relever les yeux. L'aura de l'homme, et sa voix froide avait immédiatement renseigné le Vampire sur son identité. Ses doigts fins caressaient la statuette. Comment aurait il pu oublié? Aiëla était la seule qui l'est jamais compris, la seule avec qui il avait partagé ce sentiment étrange qu'il ne voulait plus connaitre... Elle était la seule qu'il avait aimé... Il aurait été près à mourir... une nouvelle fois pour elle. Comment pourrait il l'oublié
Dante leva la tête, retirant ses doigts de la statuette de marbre noire, pour aérer son visage de ses longs cheveux neige. Ses yeux emeraude se posèrent sur son hôte, qui était le sien en ce moment. Son visage avait perdu toute sa beauté et sa noblesse, et ne reflettait que la peine et le desespoir. Le Chapelier avait été d'un grand secours pour Dante lorsque celui ci avait quitté sa Russie natale, peu après la perte d'Aiëla par le Vampire. Il était arrivé en Ecosse dans un état pitoyable. Le Chapelier l'avait approché, sans peur, et ils avaient longueument discuté. Il l'avait accueillit, et plus encore, avait permit qu'il recoivent chez lui les membres du Clan de la Rose Noire, qui avait été dissout après l'épreuve moscovite.
Depuis, il siègeait souvent dans ce salon, là même où ils allaient débuter une conversation.


Même pour un être doté de l'éternité, on n'oublie pas son premier amour. Et tu devrais être bien placé pour le savoir. Tu sais que je l'aimais. Je suis peut être un Vampire, mais j'ai des sentiments... Et le passé... tu me parle du passé. Mais un être comme moi ne vit que dans le passé. Regarde ma tunique, écoute le son de ma voix. Mon esprit est resté figé à Moscou, cette nuit là, même si mon corp vit au présent...

Son regard était à présent voyageur, et il regardait le feu qui s'était soudainement agité au nom d'Aiëla...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://un-monde-pas-gai.blogspot.com/
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Seul dans le Salon   Lun 18 Juin - 13:10

Le Chapelier poussa un long et profond soupir.

-Alors à quoi bon rester là? Tu es immortel, comptes-tu passer le restant de ton éternité à soupirer auprès d'un souvenir?

Dante avait beau être une des seules personnes au monde à pouvoir se vanter d'avoir l'honneur d'être honoré de son amitié (ou du moins de ce qui pouvait s'en rapprocher), le Chapelier ressentait pourtant un agacement croissant face à son comportement.
Il se souvint l'avoir croisé un jour, au temps de sa splendeur, lors d'un de ses innombrables voyages.

Pas grand chose à voir avec celui qui se tenait là. S'il n'était pas déjà mort, on jurerait que la tragédie qui avait précédé son arrivée en Ecosse l'avait anéanti.

Mais ce qui agaçait sans doute le plus l'être indéterminé qu'était le Chapelier, c'était de ne pas comprendre la douleur qu'il lisait dans les yeux du vampire. Lui même avait collectionné les amantes, lorsqu'il fréquentait encore l'humanité commune.
Elles fleurissaient à présent en bouquets écarlates dans ses appartements.
Peut être que sa propre expérience c'était pas un bon exemple, car sa haine millénaire des humains l'empêchait toujours de ressentir quoi que ce fût de positif envers eux; nul n'était semblable à lui, il était unique. Alors dans ce cas comment pourrait-il ressentir ces mêmes tourments qui agitaient encore le coeur mort de Dante?


-Et puis tu sais aussi bien que moi que jamais je n'ai été amoureux de qui que ce soit, continua-il d'un ton presque offensé. Je ne te comprends décidément pas. Tu es tout de même un chef de clan, un vampire de l'ancienne génération, une noblesse parmi les tiens, tu...

Il s'interrompit brusquement. Ses longues mains arachnéennes s'étaient crispées sur le manteau de la cheminée et de longues lézardes parcouraient la pierre.
Le jeune homme se reprit et enfouit ses mains dans les poches de sa redingote pour éviter d'autres dégâts.


-Voir d'autres choses que ces ombres et tes souvenirs te ferait le plus grand bien, reprit-il plus calmement. Du monde arrive au Manoir, j'ai décidé de reprendre les choses en main.

Il eut un clin d'oeil espiègle qui aurait dresser les cheveux sur la tête de n'importe qui.

-Nous allons revenir.

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
Dante

avatar

Nombre de messages : 6
Race : Vampire
Métier : Chef de Clan
Pouvoirs : Télépathie, Foudre
Date d'inscription : 27/12/2006

MessageSujet: Re: Seul dans le Salon   Sam 30 Juin - 17:59

Comme à son habitude, le Chapelier partait dans des explications étranges... Dante n'avait pas compris ses dernières paroles. Dante avait toujours cru que son "ami" était un fou, un déséquilibré aliéné. Mais les dernières paroles compréhensibles n'étaient pas fausses... Il fallait qu'il voit d'autre personne. A vrai dire, cela faisait un petit moment que Dante était refermé sur lui, à tel point qu'il ne savait même plus qui d'autre appartenait à son clan. Il avait même l'impression d'être le chef d'un clan fantôme, dont il était le seul membre. Que diriger, à présent?
Il laissa ses mains danser sur la table de pierre grisatre, et elles touchèrent à nouveau la statue. Dante retira vivement sa main, comme s'il se l'était brulé. Il se releva vivement et se placa face à son compagnon


Je sais que tu ne connais rien à l'amour, mais pourtant... tu ne peux savoir à quel point on peut être heureux... As tu déja été heureux, mon ami? Sais tu quel bonheur peut nous procurer le baiser d'une femme que tu aime?

Il eut une lueur dans les yeux. Comme une renaissance, un regain de noblesse. Un petit sourire découvrit les canines légèrement plus grandes du Chef de la Rose Noire. Le Prince Moscovite, comme on l'appellait au temps de la splandeur de la Rose Noire, avait retrouvait toute sa noblesse. Oh, ce n'était pas à cause de la phrase du Chapelier à propos de sa génération, mais plutot à son clin d'oeil. Du monde... au manoir... Dante avait une idée

Au fait, tu ne m'as pas dit... y'a t-il un Vampire n'étant pas encore membre du Clan au Manoir... ou mieux... une Vampiresse?

Dante se passa la langue sur ses fines lèvres rosâtre, et se passa la main dans ses cheveux. Il remis un bouton de sa chemise, et observa d'un oeil vif, prêt à de nouvelles rencontres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://un-monde-pas-gai.blogspot.com/
Chapelier Fou
Maître des Lieux
avatar

Nombre de messages : 40
Race : ??
Pouvoirs : Multiples
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Seul dans le Salon   Sam 30 Juin - 19:26

Le Chapelier passait pour plus timbré qu'un acte fiscal auprès de la majorité des habitants du château, aussi il comprit bien vite que ce n'était pas son projet qui avait tiré son ami de la torpeur. Si il en conçut quelque déception il ne la montra pas, tout à sa joie devoir enfin ce suceur de sang retrouver un peu du poil de la bête.

-J'aime mieux ça, sourit-il en redressant son chapeau. Sacré coureur de jupons! Enfin tant que tu t'amuses...

C'était évidemment quelque peu ironique de sa part, puisque le Chapelier possédait dans cette matière un tableau de chasse assez impressionnant. Mais là n'était pas la question, de toute manière.

-Il me semble avoir reçu en effet quelqu'un qui pourrait t'intéresser, fit-il d'un air pensif. Mais je ne veux pas t'ôter le plaisir de te mettre en chasse...

Comme au bon vieux temps...

_________________
Nous ne sommes qu'un humbler farceur...
Appellez-nous Chapelier Fou

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aspegeek.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seul dans le Salon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Seul dans le Salon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CANICHE NOIR MALE 4 ANS SEUL DANS UNE MAISON URGENT
» [Sept.] Seule dans son wagon n°13 [ COMPLET ]
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» SOS POUR UN BOXER DE 6 ANS TOUT SEUL DANS UN PAVILLON DANS L
» Toi et moi au bord de l'eau, romantique.. OU PAS! - Pv Terra

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
le Manoir Aux Corbeaux :: Partie JDR :: le Château :: Deuxième Etage :: Salon de la Rose Noire-
Sauter vers: